Rechercher

Le sceau de jade impérial

Le "disque de Jade de He" 和氏璧 Hé Shì Bì est le morceau de jade le plus célèbre et le plus précieux de l'histoire chinoise.


La légende

Le plus ancien sceau impérial fut trouvé Il y a environ 2680 ans, par Bian He, un jour qu'il coupait du bois sur le mont Jing.

"Bian He heureux de sa découverte se hâta de la montrer au souverain, le roi de Chu Li. Mais le roi Li ne crut pas que la pierre brute contenait un jade précieux, et fit couper une des jambes de Bian He pour son mensonge...

Mais l'homme ne se découragea pas : lorsque le roi Li mourut et que le trône passa au roi Wu, Bian He présenta à nouveau sa pierre. Mais le roi Wu, lui aussi, ne crut pas l'homme, et lui fit couper l'autre jambe...

Le roi suivant, le roi Wen de Chu, monta ensuite sur le trône. De nouveau, notre homme se présenta et cette fois le roi crut Bian He.

Il fit travailler la pierre par ses sculpteurs, et à leur grande surprise ils découvrirent un morceau de jade blanc incomparable et inestimable. Le roi le fit transformer en un disque de jade unique, jamais égalé, qui fut nommé en l'honneur de son découvreur (He Shi Bi signifie littéralement "Le disque de Jade de He")".


Malheureusement, le trésor fut volé plus tard au roi de Chu puis vendu au royaume

de Zhao. En 283 av. J.C., le roi de Qin Zhaoxiang offrit des villes et des terres contre ce jade précieux, mais le roi ne respecta pas sa promesse et le ministre de Zhao ramena secrètement le jade au duché de Zhao.

En 221 avant J.C., le royaume Qin conquis les six autres États et le jade tomba finalement entre les mains du roi de Qin.

Qin Shi Huangdi  premier empereur de Chine
Qin Shi Huangdi 秦始皇 fondateur de la dynastie Qin (221 à 207 av. J.-C)

L'empereur Qin Shi Huang, premier empereur de Chine, donna l'ordre de transformer le jade en "sceau impérial" sur lequel il fit inscrire : "Ayant reçu mandat du Ciel, qu'il ait longue vie et prospérité."

À la mort du deuxième empereur de Qin, son successeur Zi Yin offrit le sceau au nouvel empereur de la dynastie Han.

À la fin de la dynastie des Han occidentaux en 9 après JC, Wang Mang, le nouveau dirigeant obligea l'impératrice douairière Han à remettre le sceau. L'impératrice douairière, en colère, jeta le sceau par terre et en ébréchant un coin. Plus tard, Wang Mang ordonna que le coin soit restauré avec de l'or.


Ce sceau considéré comme un symbole de légitimation, certifiant le Mandat du Ciel devint l'objet de rivalités et de conflits armés. Les régimes qui possédaient le sceau étaient considérés historiquement, comme légitimes.


Le sceau a traversé la dynastie Wei, la dynastie Jin, la période des seize royaumes, la dynastie Sui et la dynastie Tang, mais fut ensuite perdu.


Trois théories existent quant à la façon dont il a été perdu:

1. À la fin de la dynastie Tang, lorsque le dernier empereur mourut par immolation.

2. En 946, lorsque l'empereur Taizu de Liao captura le dernier empereur de l'état Jin.

3. Le sceau est tombé entre les mains des empereurs Yuan. Lorsque les armées Ming ont capturé la capitale Yuan en 1369, elles n'ont capturé qu'un seul des onze sceaux personnels des empereurs Yuan.

Quoiqu’il en soit , le sceau était connu pour être perdu au début de la dynastie Ming. Les dynasties Ming et Qing n'avaient pas le sceau .


Ceci explique en partie l'obsession des empereurs Qing pour la création de nombreux sceaux impériaux, afin de réduire l'importance du sceau d'héritage.

En signe de possession, des générations d'empereurs chinois ont apposé leurs sceaux impériaux sur les œuvres d'art de leur collection. Cette pratique a culminé sous la dynastie Qing .

L'empereur Qianlong, qui régna pendant une grande partie du XVIIIe siècle, dirigea personnellement les dessins et les productions des ateliers impériaux et, par son savoir-faire, exerça une profonde influence sur les arts.


Le sceau le plus ancien trouvé en 2016 en Chine

Après une analyse préliminaire, certains experts ont indiqué que cette pièce avec sa sculpture de dragon était bien le sceau officiel d'un chef tribal de la première période de la dynastie des Zhou de l'Ouest (11ème siècle av. J.-C - 771 av. J.-C).

Sur la surface du cachet, quatre caractères graphiques se divisent par une grille transversale, signifiant respectivement «dragon», «cerf», «tigre» et «aigle».

sceau chinois en jade
Le plus ancien sceau impérial en jade de Chine découvert dans la province du Shaanxi (nord-ouest de la Chine), le 30 juin 2016. (Photo/Xinhua)


N'oublez pas de télécharger votre PDF sur le bouddhisme


( extrait )









67 vues