Rechercher

Le Gynécée de l'Empereur de Chine


Le gynécée de l'empereur réunissait des centaines de femmes. Des employés étaient chargés de consigner de façon détaillée la vie sexuelle de l'empereur, afin de déterminer les femmes pouvant enfanter. La vie sexuelle de l'empereur de chine était une affaire d'état car de sa bonne santé dépendait la succession au trône.



La femme qui était choisie par l'empereur pour passer la nuit en sa compagnie, était soigneusement lavée et préparée mais également fouillée afin de vérifier qu'elle ne cachait ni arme ni poison.

Les rivalités entre concubines étaient terribles.

Il arrivait parfois des impératrices assassinent des concubines, tel fut le cas de l'Impératrice Wu qui fit assassiner une de ses rivales et son enfant.

Il était par ailleurs très mal vu que l'empereur tombe amoureux d'une concubine celle ci n'étant là que pour procréer.

un empereur de la dynastie des Tang au VIIIème siècle commis l'erreur de tomber amoureux de la célèbre et très belle Yang Guifei 楊貴妃, une de ses concubines. Cette situation provoqua une très grave crise dynastique.


L' histoire de la plus célèbre des concubines.

Yang Guifei 杨贵妃 de son vrai nom Yang Yuhuan 719-756 était la concubine favorite (c'est le sens du mot guifei) de l'empereur Xuanzong des Tang, qui régna de 712 à 756.

En plus de son extraordinaire beauté, Yang Yuhuan était reconnue pour ses talents de danseuse et de musicienne.


Fille d'un haut fonctionnaire du ministère des Armées, Yang Guifei a d'abord fait partie du harem du dix-huitième fils de Xuanzong, le prince Shou. Elle entra en 745 dans le harem impérial.

Sa famille profita de sa faveur et connut un conflit de pouvoir avec le général An Lushan. Celui-ci déclencha en 755 une rébellion qui mit l'empire à feu et à sang, prit Luoyang et marcha sur la capitale Chang'an, l'actuelle Xi'an.


L'empereur pris alors la fuite vers le Sichuan avec Yang Guifei et sa famille. Sur la route, les soldats impériaux, furieux, executèrent Yang Guifei la jugeant responsable de tous les maux survenus dans l'Empire.

Xuanzong, inconsolable, abdiqua en 756 en faveur de son fils Suzong qui entreprit la reconquête du pouvoir.


Yang Guifei représente à partir de 740 le canon de beauté caractérisé par des atours généreux, un visage lunaire (yuemian, c'est çà dire très rond) et une lourde coiffure (duomadji = tombant de cheval).


Le rôle prêté à Yang Guifei en ont fait l'héroïne légendaire de nombreux récits, poèmes, peintures, pièces de théâtre et films.

 






-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


205 vues