< Back

François Cheng : La méditation

Toute l’écriture poétique de François Cheng est un constant retour et recours à la méditation. Il ne médite pas comme les bouddhistes, assis en lotus. Il médite debout ou assis, seul ou au milieu de la foule. Il pense à sa respiration, au souffle « physique et spirituel » qui le relie à la grande rythmique de l’univers et aux autres vivants. Car pour lui, la méditation permet avant tout de se sentir relié à tous les autres hommes.

François Cheng  : La méditation